Recherche

Langues

Histoire

 

L’esprit d’entreprendre

C’est en Janvier 1989 que Jean-Claude MAILLARD ingénieur mécanicien de formation et fort de son expérience dans le milieu aéronautique créé le sous-traitant Figeac Aero, à Figeac (département du Lot en France), avec un capital de 18 000 euros.

 

La naissance d’un groupe

A ses débuts, Figeac Aero propose différentes prestations de sous-traitance avant de rapidement se spécialiser dans l’usinage de pièces aluminium de petites dimensions. En 1994, Figeac Aero reprend l’entreprise MTI à Decazeville (à 30 km de Figeac) qui est spécialisée dans la chaudronnerie, la mécano-soudure et l’usinage de pièces de grandes dimensions. Le marché aéronautique connait à cette époque une phase de forte croissance et l’entreprise choisit de s’orienter exclusivement sur ce secteur d’activité où elle engage une démarche commerciale offensive, notamment à l’exportation. Au même moment, Figeac Aero fait le choix de devenir le premier sous-traitant aéronautique à utiliser la technologie UGV (Usinage à Grande Vitesse).

 

Un secteur en mutation

Au début des années 2000, le recours à la sous-traitance par les donneurs d’ordres pour la production de pièces élémentaires s’accentue et contribue à la croissance du groupe. A ce moment de la vie de l’entreprise, Figeac Aero fait le choix de développer la production de pièces de structure aluminium de grandes dimensions (supérieure à 1.5 m) en UGV. En 2004, le groupe intègre Mécabrive Industries implanté à Brive (à 80 km de Figeac) qui est spécialisée dans l’usinage, le traitement de surface et le montage de petits sous-ensembles.

 

Reconnaissance de l’expertise de Figeac Aero

En 2006, Figeac Aero est certifié ISO 9001 et EN 9100. Dès 2010 le groupe est retenu par Airbus dans le top 20 mondial de ses fournisseurs pour la famille des pièces élémentaires. Pour accompagner la croissance importante de l’entreprise, Figeac Aero ouvre un centre de formation pour apprentis sur son site historique de Figeac. Durant cette période, le groupe déploie également son expertise dans des gammes de production associées à l’usinage des métaux durs et des pièces de moteur.

 

Un développement industriel basé sur l’investissement

Dès 2011, Figeac Aero débute sa production en zone « best cost » en Tunisie, c’est le début de la  mondialisation de la production. En parallèle, Figeac Aero se développe à proximité géographique de ses clients comme en Picardie avec la naissance de Figeac Aero Picardie, filiale destinée à accompagner son client Stelia Aerospace. En 2013, Figeac Aero entre en bourse sur le marché d’Alternext Paris pour se donner les moyens financiers de sa croissance.

Ainsi, au rythme des nouveaux contrats gagnés et dans le cadre d’une stratégie basée sur l’excellence industrielle à Figeac, la proximité clients et le développement en zone best cost et dollar, Figeac Aero rachète en 2014 un site industriel dans le Kansas aux Etats-Unis (Figeac Aero North America).

En 2015, cette stratégie conduit l’entreprise à créer des filiales au Maroc, au Mexique et à Saint-Nazaire. En 2016, Figeac Aero poursuit sa volonté de financer sa croissance vertueuse en procédant à une troisième augmentation de capital qui transfert l’entreprise sur le marché boursier d’Euronext compartiment B.

En Novembre 2016, Figeac Aero poursuit sa croissance en integrant SN Auvergne Aéronautique, le spécialiste reconnu pour la production de pièces de tôlerie et de chaudronnerie. Le Groupe est ainsi en mesure de proposer toutes les typologies de pièces aéronautiques en métal à ses clients. SN Auvergne Aéronautique compte 2 sites de production à Aulnat en France et à Casablanca au Maroc (Casablanca Aéronautique).